Où commence la scène

« On arrive dans une ville. Ce n’est plus notre ciel, ce ne sont plus les rues qu’on connaît. La couleur même est différente: la vieille brique, et ce que la ville témoigne d’histoire, la vieille et usante histoire des hommes – à Beauvais c’est depuis si longtemps – et des sculpteurs de cathédrale aux tisseurs de tapisserie (Beauvais « ville drapante », Beauvais ville de l’indienne) tout a fait trace. Mais est-ce qu’on ne vit pas ici comme n’importe où ailleurs?

Qu’est-ce que le présent? Est-ce qu’il indique une continuité, un art de vivre, est-ce qu’il rassure sur nous-mêmes? Que nous disent les autres, ceux que pour l’instant on ne connaît pas, le croisement bref des regards, la façon dont on s’assemble, juste ici où on est, cette patinoire dressée sur une place? »

François Bon, extrait du texte Où commence la scène, Edition Diaphane