Publications

Des attentes éperdues

/public/couvattentes.jpg
2013

Des attentes éperdues est le livre publié de la série faite en résidence sur les hôtels particuliers du centre historique de Montauban, par les Editions du Centre du patrimoine de Montauban et du Musée Calbet de Grisolles. 

Préface d'Antoine Repeirt.

....

Failles ordinaires

/public/couv failles ordinaires.jpg
2012

Failles ordinaires est la monographie à paraître en juillet 2012 aux  Editions Actes Sud. Jacques Damez a écrit la préface, Les pannes du mouvement dont voici un extrait  : Géraldine Lay nous inscrit dans l’insécurité, elle souligne ses incertitudes jusqu’à tendrement nous les faire partager. Elle semble être au coeur de son inquiétude : celle de la perte du fil de sa pensée, de sa visée qui subitement pourrait la rendre aveugle. Cette faille ordinaire où d’un coup on ne sait plus, où l’évidence qui régnait échoue, où soudain ce qui s’imposait comme une logique implacable perd tout son sens et où seul reste le doute.

Qu'avez-vous fait de la photographie ?

/public/couverture30ans.jpg
2012

Publication dans le catalogue anniversaire des trente de l'École Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles, Editions Actes Sud, mars 2012.

Qu’avez-vous fait de la photographie ?

C’est la question que l’École nationale supérieure de la photographie a adressée à tous ses diplômés à l’occasion de son trentième anniversaire.

Sous forme de textes et d’images, leurs réponses, présentées dans cette édition, donnent à voir la diversité de leurs parcours et de leurs démarches : ils sont aujourd’hui photographes, artistes, responsables de centre d’art, iconographes, historiens de la photographie, enseignants, théoriciens, conservateurs… ; irriguant les différents territoires artistiques et intellectuels de l’image.

À travers ces itinéraires singuliers, qui retracent trente ans de recherche et de création, apparaît en filigrane ce qui fait la spécificité de l’ENSP, seule École d’art en France entièrement vouée à l’enseignement de la photographie.

Où commence la scène

/public/30-grand.jpg
2010

Où commence la scène est le livre publié par les Editions Diaphane, d'une résidence réalisée à Beauvais en 2010. J'ai été invitée par l'association Diaphane à l'occasion des Photaumnales 2010 sur le thème de Brèves de vie. François Bon a écrit le texte qui accompagne cette série de photographies.

Géraldine Lay, invitée en résidence à Beauvais, révèle au travers de son projet Scènes le quotidien d’une ville et de ses habitants, dans des situations qui questionnent sur une genèse entre réalité et fiction. Situations porteuses d’une histoire et d’un charme (au sens de sortilège) qui nous intriguent, voire nous inquiètent. Ce décalage interroge notre perception de ces espaces familiers.

Vous pouvez commander le livre sur le site des Editions Diaphane.

Un mince vernis de réalité

/public/vernis.png Editions Filigranes
2005

Un mince vernis de réalité est un projet et une exposition photographiques de Céline Clanet, François Deladerrière, Geraldine Lay et Geoffroy Mathieu.

Nous nous sommes rencontrés il y a de cela quelques années à l’Ecole de Photographie d’Arles. Alors que nous avons évolué loin les uns des autres, nous nous sommes rendu compte que nos recherches avaient depuis singulièrement convergé : une pratique du quotidien sans sujet prédéfinis, le choix de la couleur, des tentatives de transformer le banal en objets poétiques.

Nous avons donc choisi pour marquer ces connexions de rassembler nos photographies et de les présenter en commun. Ce sont quatre démarches distinctes, non concertées, mais qu’il nous semblait intéressant de confronter.

Le coffret Un mince vernis de réalité, paru aux Editions Filigranes, est disponible sur le site des éditions.